[Rencontre] Neutralité carbone, fuite en avant climatique

Bruxelles |

Mardi 28 juin à partir de 20 heures, nous accueillons une présentation de la revue Gresea échos consacrée à la gestion des émissions de CO2.

La première conférence des Nations-Unies sur l’environnement s’est tenue en 1972. En 1992, lors du sommet de la Terre de Rio, un cycle de négociation a démarré, donnant naissance aux COP, dont la 26e édition s’est tenue à Glasgow fin 2021. Les rapports du GIEC se suivent et se ressemblent, début 2022, les deuxième et troisième volet du 6e rapport d’évaluation ont été rendus publics : il reste trois ans à l’humanité pour espérer rester sous le seuil de 1,5°C de hausse des températures par rapport à l’ère préindustrielle

Romain Gelin reviendra sur 30 ans de négociations climatiques internationales. De la réduction des émissions, nous sommes passés aux marchés du carbone et à la neutralité carbone, en conservant les combustibles fossiles, et avec la promesse – par la technologie – d’absorber le surplus de carbone émis dans le futur : une véritable fuite en avant.

Boris Fronteddu présentera la situation énergétique belge : 75% de l’énergie finale consommée est d’origine fossile, une part relativement stable au cours de la dernière décennie, malgré les engagements climatiques affichés.
Nous reviendrons sur le poids des infrastructures liées aux énergies fossiles dans l’économie nationale, et sur les verrous qui rendent leur abandon particulièrement complexe.

Romain Gelin est chargé de recherche au Groupe de Recherche pour une Stratégie Economique Alternative (Gresea), il coordonne le 110e numéro de la revue Gresea échos. Boris Fronteddu est chargé de recherche au Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation (CPCP).

Notes

DANS LES MÊMES THÉMATIQUES

Publiez !

Comment publier sur Stuut ?

Stuut est un média ouvert à la publication.
La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site.
Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions,
n’hésitez pas à nous le faire savoir par e-mail: contact@stuut.info