[Manifestation] Zéro % c’est non ! // Mobilisation le 21 septembre

La Loi zéro % continue de bloquer les salaires. Mais les marges bénéficiaires des entreprises, elles, augmentent.

Bruxelles |

[Note du/de la relayeureuse d’info : « Bien que n’étant pas adepte des syndicats majoritaires - souvent pacificateurs de mouvement sociaux, relayeurs de la parole patronale, reconducteurs de pratiques hiérarchiques pyramidales et de dominations diverses en leur sein, j’ai décidé de partager ici cet appel de la FGTB car, dans le merdier qu’est la situation actuelle, il me semble important de relayer les différentes tentatives d’action qui pourraient être investies voire détournées par la base à des fins radicales et révolutionnaires. D’autant plus que ce texte est assorti d’un appel à la grève, et qu’actuellement la grève généralisée à durée indéterminée paraît plus que nécessaire - vitale même. »]

Depuis 2 ans, nous avons négocié, manifesté, sensibilisé, argumenté, signé, été auditionnés au Parlement. Pourquoi ? Pour que la loi de ’96 soit modifiée… Sans quoi, la marge maximale autorisée pour les augmentations de salaires sera de 0 %. Nous étions plus de 80.000 en juin à Bruxelles, pour la même raison.

Mais en face, rien ne bouge. Aucun geste constructif des patrons qui veulent, au contraire, continuer à lier les discussions sur l’AIP et celles sur le bien-être (augmentation des allocations sociales). En plus, la FEB n’a qu’une obsession : supprimer l’indexation automatique des salaires.

Par ailleurs, les services publics, qui sont un pilier de la répartition des richesses et de la démocratie, doivent être refinancés à la hauteur des besoins. Et le statut de la fonction publique doit rester la norme pour les agents qui y travaillent.

Après 2 années d’actions et de négociations, nous ne sommes pas entendus. Il va donc falloir monter d’un cran et toucher aux intérêts économiques. D’autant que les dividendes et les bénéfices ne sont pas bloqués, eux.

Une dernière fois, nous demandons :

  • une marge indicative et la liberté de négocier,
  • le maintien de l’indexation automatique.

Si les patrons et le gouvernement restent sourds, nous mènerons la grève générale en novembre.

Pour les salaires et le refinancement des services publics.

Tract // Mobilisation du 21 septembre (689.73 Ko)

Voir en ligne : FGTB

Notes

ARTICLES LIÉS

DANS LES MÊMES THÉMATIQUES

Publiez !

Comment publier sur Stuut ?

Stuut est un média ouvert à la publication.
La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site.
Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions,
n’hésitez pas à nous le faire savoir par e-mail: contact@stuut.info