Pendant qu’on galère à payer l’électricité : les riches s’achètent des jets-privés

Wallonie |

Nous relayons une action qui nous a été communiquée :

Dans la nuit, du 19 au 20 septembre, le siège du Cercle de Wallonie a été attaqué à Namur, car celui-ci invitait ses quelques 1200 membres à une vente de jets-privés en pleine polémique en France.

Le Cercle de Wallonie est le plus grand cercle d’affaire de Belgique francophone, il rassemble les plus gros PDG wallons, et les allié.e.s du pouvoir en tout genre. Il est composé de 1200 membres qui bénéficient d’avantages, notamment fiscaux (la cotisation pour y entrer est remboursée par l’état). Il y est aussi proposé des formations pour « optimiser ses revenus fiscaux (diminuer ses impôts). Le Cercle de Wallonie se définit lui-même comme le lieu idéal pour « réseauter malin avec des politiques. » [1]

Ce vendredi 23 septembre 2022, le Cercle de Wallonie invitait ses membres à découvrir les jets-privés de la société ASL Group. Cet évènement semble presque être une blague alors qu’une polémique a lieu en France sur l’usage totalement écocidaire des jets-privés et que nous venons de vivre un été rempli de fortes chaleurs et de catastrophes. Pour rappel, 1% des personnes – celles qui utilisent des jets-privés – sont à l’origine de 50% des émissions globales de l’aviation. [2] Pourtant, le secteur de l’aviation privée est en plein essor et ne s’est jamais aussi bien porté qu’aujourd’hui.

Ainsi quelques jours avant l’évènement, dans la nuit du 19 au 20 septembre, des militant.e.s se sont attaqué.e.s au siège du Cercle de Wallonie, au Business Village Ecolys, à quelques kilomètres de Namur. Des murs donnant sur l’entrée du Cercle ont été tagués : « Jets privés = terrorisme écologique ». Une des façades a également été aspergée de peinture noire et le logo éclairé du Cercle de Wallonie a été détruit. Suite à cette action le Cercle de Wallonie a annulé son événement. [3] Un militant a été interpellé, et une plainte a été déposée.

Nous ne sommes plus à l’heure des avertissements, ni des alertes ou constats : la situation climatique est dramatique et les appareils d’État se montrent plus qu’incompétents. Malgré les manifestations massives pour le climat, tous les moyens possibles et légaux employés, rien n’y fait : le mouvement écologique a besoin d’élever son niveau pour être à la hauteur des enjeux qui sont les siens.

Communiqué de l’action contre le Cercle de Wallonie qui nous a été transmis :

Pendant que nous tremblons

… de froid, déjà…

… face à nos factures d’énergie…

… quand nous passons à la caisse après nos courses…

les gouvernements…

… prennent soin des dividendes des géants de l’énergie

… nous font l’aumône de quelques aides qui nous permettront à peine de couler moins vite

… nous parlent de NOTRE sobriété énergétique et nous culpabilisent en faisant semblant de se préoccuper de la Planète

le Cercle de Wallonie propose à ses 1.200 membres, ce vendredi 23 septembre…

… de découvrir le monde formidable des jets privés avec la société ASL Group…

… un « mode de transport réservé à une minorité d’usagers »…

… « l’e-lounge, un espace de rencontre exclusif dans un bâtiment écologique [!] ultra-moderne », avec « salon VIP »

… pour aller « à Cannes ou à Ibiza »…

… ou à « l’incontournable rendez-vous des collectionneurs d’Art Basel ».

Répondant à cette provocation…

Ne voulant plus trembler…

Nous avons attaqué, dans la nuit du 19 au 20 septembre, le siège du Cercle de Wallonie, au Business Village Ecolys, près de Namur.

Vidéos de l’action :

Communiqué du Cercle de Wallonie à ses membres :

Voir en ligne : Bruxelles Devie

DANS LES MÊMES THÉMATIQUES

Publiez !

Comment publier sur Stuut ?

Stuut est un média ouvert à la publication.
La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site.
Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions,
n’hésitez pas à nous le faire savoir par e-mail: contact@stuut.info