Esperanzah 2022 & lutte palestinienne

Clarification des actions organisées par des militant.e.s de la lutte palestinienne lors de cette édition 2022

Cette année, le festival Esperanzah a vu des drapeaux palestiniens faire des apparitions si pas surprenantes, du moins imprévues. Peu avant le festival déjà, des militant.e.s avaient interpellé la direction du festival pour alerter de la présence problématique de plusieurs artistes. Interpellation tardive, face à laquelle le festival n’a pas pu réagir, faute de temps.

Quel.le.s artistes et quels problèmes ?

Samedi soir Rodrigo y Gabriela jouaient, le duo était ciblé par une campagne internationale leur demandant d’annuler leur concert prévu à Tel Aviv le 10 août. Tant qu’Israël ne respecte pas une série de conditions (fin de l’occupation, de la colonisation, démantèlement du mur, droit au retour des réfugiés,...) la campagne BDS demande aux artistes de ne pas aller se produire en Israël. Face à l’inertie des institutions internationales, cette campagne demeure une des dernières issues non-armées face à l’apartheid israélien. Pendant le concert : drapeaux et pancartes arrachés par certain.e.s mais soutien et remerciements par d’autres.

Les artistes ont finalement annulé leur concert,victoire pour la campagne BDS !

Dimanche jouaient deux artistes israélien.ne.s : Noga Erez et Asaf Avidan. Iels ne sont pas ciblé.e.s par la campagne BDS. Cependant, Asaf Avidan ne s’est jamais prononcé sur le sort qu’Israël fait subir aux palestinien.ne.s. Il s’est contenté d’aller jouer des concerts dans des colonies... Noga Erez, elle, a eu des propos allant dans le sens d’un soutien aux palestinien.ne.s. Malheureusement, elle s’est brusquement rétractée en tenant des propos anti-bds, en soutenant le service militaire obligatoire et en prévoyant elle aussi des concerts en territoires palestiniens occupés. Elle a également été envoyée par le ministère israélien des affaires étrangères pour représenter Israël aux JO de Rio en 2016.

Vu les lignes politiques d’Esperanzah et son soutien à la lutte palestinienne, la présence de ces 3 artistes est problématique. Les militant.e.s présent.e.s aux concerts ont souhaité transmettre plusieurs choses : demander aux artistes israélien.ne.s d’affirmer leur soutien aux palestinien.ne.s (banderole « Stand With Palestine or Resign » les 2 premières minutes du concert de Noga Erez), demander à Rodrigo y Gabriela d’annuler leur concert, et qu’Esperanzah réalise qu’une partie de son public n’est pas d’accord avec cette programmation.

Voici un extrait de la lettre envoyée à la direction avant le festival :

La présence de drapeaux palestiniens aux concerts de dimanche ne constitue pas un appel au boycott, aucun slogan dans ce sens n’a été crié. Il s’agissait de demander aux artistes de se prononcer clairement au lieu de souffler le chaud et le froid ou d’aller jouer en territoire occupé. Iels auraient pu, a minima, saisir l’opportunité de marquer (sans devoir le dire) leur soutien aux palestinien.ne.s. Ce, en laissant les drapeaux sans faire passer leur présence pour une attaque.

Force est de constater que la simple présence de drapeaux palestiniens provoque cela. La propagande israélienne bat donc son plein. Combattons-la.

Ce mois-ci, Israël a encore mené une attaque meurtrière sur Gaza
Ce mois-ci, Israël continue à tuer et arrêter des palestinien.ne.s en Cisjordanie
Ce mois-ci, Noga Erez prévoit tranquillement de jouer un concert en territoire palestinien occupé
Ce mois-ci, l’Union Européenne donne son accord pour que reprennent les réunions du Conseil d’Association entre l’UE et Israël
Ce mois-ci, si nous ne nous soulevons pas, Israël pourra à nouveau conclure qu’elle n’a rien à craindre ni des lois, ni des droits, ni des individus

Voir en ligne : Annulation concert R&G

Notes

ARTICLES LIÉS

DANS LES MÊMES THÉMATIQUES

Publiez !

Comment publier sur Stuut ?

Stuut est un média ouvert à la publication.
La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site.
Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions,
n’hésitez pas à nous le faire savoir par e-mail: contact@stuut.info