[Gand] Action et manif contre la venue de Filip DeWinter

Ce jeudi 1er décembre, le front antifasciste Liège 2.0 était à Gand pour contrer la venue de Filip Dewinter (Vlaams Belang) qui devait présenter son livre « Omvolking » (« Dépeuplement ») dans l’enceinte de l’Université.

Flandres | | Collectif : Front Antifasciste de Liège 2.0

Le Vlaams Belang finance et conseille le parti « Chez Nous » qui essaye de percer en Wallonie. La lutte antifasciste en Flandre sert la lutte antifasciste partout ailleurs, et inversement.

Si on laissait les autorités (académiques, communales, policières) faire avec leur vision naïve de la démocratie, ce semeur de haine aurait pu déballer tranquillement cette théorie du complot nazie qui a inspiré les dernières tueries d’extrême droite (Anders Behring Breivik 77 mort.es à Oslo en Norvège, Brenton Tarrant 51 mort.es à Christchurch en Nouvelle-Zélande, Patrick Wood Crusius 23 mort.es à El Paso aux États-Unis, etc... ).

Heureusement, une cinquantaine de personnes ont perturbé l’événement en bloquant l’entrée puis en chahutant la conférence avec des slogans et des flûtes. La tribune laissée à l’extrême droite a ainsi pris du retard : Dewinter a du passer par une porte dérobée, son public ne pouvait pas rentrer dans le bâtiment, et son début de discours, quand il a pu avoir lieu, est resté inaudible.

Des membres du Vlaams Beland aspergés d’ayran

La conférence fasciste est perturbée

Heureusement, environ 800 personnes, principalement des jeunes, ont marché dans le centre ville pour exprimer leur refus de la haine et du racisme. Nous étions beaucoup plus nombreuses que les fascistes et il est faux de dire que la Flandre est acquise à l’extrême droite.

Ensuite un grand meeting a été organisé au lieu historique « Vooruit », avec notamment une prise de parole de Simon Gronowski, une des dernières victimes survivantes de la Shoah.

Grâce à ces deux actions, les projets haineux du Vlaams Belang ne peuvent plus être simplement normalisés sans réaction et les participants à leur conférence ne peuvent plus faire comme si ils participaient juste à une soirée littéraire respectable.
Nous avons profité de notre prise de parole au meeting pour souligner qu’une dizaine de personnes avaient été arrêtées dans leur tentative de rejoindre le blocage et qu’elles devront recevoir le soutien qu’elles méritent.

No Pasaran !

Arrestations en marge de la conférence fasciste

Voir en ligne : Front antifasciste Liège 2.0

Notes

DANS LES MÊMES THÉMATIQUES

Publiez !

Comment publier sur Stuut ?

Stuut est un média ouvert à la publication.
La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site.
Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions,
n’hésitez pas à nous le faire savoir par e-mail: contact@stuut.info