Assa Traoré harcelée par la justice après l’homicide de son frère par la police

En janvier 2023, la militante Assa Traoré a été condamnée pour atteinte à la présomption d’innocence dans le cadre du combat qu’elle mène depuis des années pour faire “justice et vérité” sur la mort de son frère Adama Traoré. Adama a été tué le 19 juillet 2016 à la suite de son arrestation le jour de ses 24 ans à Beaumont-sur-Oise en France. Ce jour-là, il est contrôlé alors qu’il n’avait pas sa carte d’identité et subit un plaquage ventral. Il déclare alors ne plus savoir respirer et décèdera d’asphyxie.

Ailleurs | | Collectif : Bruxelles Dévie

À la suite de cet homicide c’est un véritable combat qui va être mené par Assa et sa famille pour faire reconnaître la culpabilité de la police dans la mort d’Adama. Les forces de l’ordre tenteront de le faire passer pour un criminel et déclareront d’abord qu’il est mort de cause cardiaque, puis sous l’emprise de drogue et d’alcool ou encore en raison d’une maladie. Au total, c’est 10 expertises qui ont été menées depuis 2016 pour révéler qu’Adama est bien mort d’asphyxie alors qu’il était menotté et a été écrasé par 3 policiers.

C’est ce combat acharné mené par le Comité Adama et ses soutiens qui a permis de faire révéler la vérité sur la mort de Adama. Mais, depuis la famille Traoré subit un véritable harcèlement de l’État français. 4 des frères de Adama ont été mis en prison et les policiers impliqués dans la mort d’Adama ont tenté à de multiples reprises de faire condamner sa soeur Assa. Elle a finalement été condamnée pour atteinte à la présomption d’innocence des gendarmes après avoir affirmé qu’ils avaient tué Adama.

Véritable humiliation, la justice l’oblige à supprimer des publications sur la mort d’Adama et à publier la décision de condamnation sur ses réseaux sociaux. Elle a également été condamnée à verser 12 100 euros à ceux qui ont causé la mort de son petit frère. En effet, elle devra verser cette somme au gendarme qui a refusé d’ôter ses menottes à Adama lorsqu’il agonisait sur le sol de la gendarmerie et qui a mis en garde les pompiers de la dangerosité de son frère qui gisait pourtant sans souffle et sans pouls à ses pieds.

De l’autre côté, les gendarmes qui ont interpellé Adama puis causé sa mort ne sont toujours pas mis en examen alors que des expertises médicales ont établi leur responsabilité. Pendant ce temps-là, la famille qui a subi ce drame conduit une véritable lutte pour rétablir la justice depuis des années.Vérité et justice pour Adama !

Source : https://www.facebook.com/La-v%C3%A9rit%C3%A9-pour-Adama-160752057668634/

Voir en ligne : Bruxelles Dévie

Notes

DANS LES MÊMES THÉMATIQUES

Publiez !

Comment publier sur Stuut ?

Stuut est un média ouvert à la publication.
La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site.
Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions,
n’hésitez pas à nous le faire savoir par e-mail: contact@stuut.info