Comment la police interroge - et comment s’en défendre

Appel à financement d’un projet de livre sur les techniques utilisées par la police pour mener des interrogatoires

Ailleurs |

Nous nous situons à une époque où les luttes sociales sont bien présentes et où la violence policière, ainsi que sa fonction de maintien de l’ordre, sont de plus en plus thématisées et critiquées. Dans ce contexte, voilà une année que nous travaillons à la réalisation d’un livre détaillant de manière complète le catalogue des stratégies et techniques utilisées par la police pour mener des interrogatoires.

Nous cherchons à présent à rassembler 10.000 CHF (francs suisses) / +- 9.500 Euros pour l’impression de 3.000 exemplaires de ce livre. Soutenez ce projet et partagez cet appel dans vos réseaux.

Croquis provisoire d’une illustration du livre

Contenu

Notre ignorance fait leur force. Cette phrase résume parfaitement ce sur quoi se base un interrogatoire de police : sur notre ignorance. Ignorance sur le sens du travail de la police, ignorance sur les techniques de manipulation utilisées, ignorance sur le cadre juridique et enfin ignorance sur nos moyens de défense. Un interrogatoire n’est pas un échange harmonieux entre deux individus se plaçant dans un rapport d’égalité. C’est un conflit dans lequel ce sont les informations livrées par la personne interrogée elle-même qui constitueront la force qui permettra à la police et à la Justice de la frapper – en aiguisant leurs stratégies et manipulations pour des futurs interrogatoires ou sous forme de preuves et d’indices devant un tribunal.

Pour mener à bien son travail, la police a besoin de la participation à l’interrogatoire de la personne interrogée. C’est là tout le propos de cet ouvrage : la meilleure défense lors d’un interrogatoire de police est de refuser d’y participer en gardant le silence. C’est un propos tout simple mais qui a besoin d’être répété encore et encore. Car en face, la police dispose de tout un arsenal de techniques et de stratégies de manipulation pour exploiter les faiblesses de la personne interrogée, de possibilités d’enfermement à travers les gardes à vue et détentions provisoires pour l’épuiser et la fragiliser. À cela s’ajoute une culture populaire où l’on intériorise que l’on DOIT répondre quand la police, figure d’autorité, pose des questions.

Le livre détaille le fonctionnement de la police au sein du processus de justice, les différentes stratégies d’interrogatoire utilisées, la manière dont la détention est exploitée pour fragiliser les personnes interrogées, le rôle des avocat.e.s et des interprètes, le langage non-verbal, et détaille finalement une liste de pistes pour se fortifier et se protéger de la manière la plus efficace. Il est écrit dans une perspective anarchiste, abolitionniste du système pénal, et un chapitre est consacré à une critique globale contre l’institution policière et des pistes pour la dépasser.

L’ambition est de fournir un livre-outil dont la lecture permet de comprendre avec quelles méthodologies la police travaille et comment s’en défendre. Il s’adresse à un public de plusieurs pays différents où les législations ne sont pas toujours les mêmes. Toutefois, ces différences juridiques n’affectent que très peu le contenu que l’on transmet et n’influencent en rien son propos. Les mécanismes et stratégies d’interrogatoire développés par les différents services de police se sont unifiés au fil des années et des échanges entre services et pays. Aujourd’hui inspecteurs et inspectrices de police du monde entier débattent et affinent ensemble leurs méthodes de manipulation lors de congrès et colloques de police ou dans des revues spécialisées. Néanmoins, les stratégies et pratiques analysées et présentées dans les pages du livre ont été développées essentiellement par des policiers.policières travaillant dans des pays occidentaux et ce livre reflète donc plutôt une réalité occidentale d’une démocratie capitaliste.

Aperçu

Vous trouverez à ce lien un aperçu de la version PDF, actuellement en cours de mise en page, il ne s’agit là que d’une version provisoire et non corrigée.

Informations techniques

Pages : 180
Langues : Allemand et français
Impression : 1.500 exemplaires par langues
Frais : 10.000 CHF (francs suisses) soit +- 9.500 Euros utilisés uniquement pour l’impression des livres (prix coûtant du livre donc entre 3 et 4 euros)
Diffusion : Format livre à Prix Libre – Format brochure mis en ligne gratuitement
Édition : Projet-Evasions (projet-evasions.org)
Temporalité : Nous espérons imprimer le livre fin avril - début mai 2022

À qui l’on adresse notre demande de soutien

Notre appel à soutien se dirige tout autant vers des individus, des collectifs, des organisations culturelles, des fondations et des juristes progressistes et abolitionnistes.

Paiement

Alternative Bank Schweiz AG
CH42 0839 0035 1389 1000 2
(Verein Magazin, 4057 Basel, Suisse)
Attention, il est important de mettre la mention “projet-evasions” en communication

Contact

Pour toute question relative à l’édition et la diffusion : evasions@riseup.net
Pour toute question relative au contenu du livre  : saynothing@riseup.net

En solidarité,

l‘équipe du projet-evasions

Croquis provisoire d’une illustration du livre

Voir en ligne : https://projet-evasions.org

Notes

ARTICLES LIÉS

DANS LES MÊMES THÉMATIQUES

Publiez !

Comment publier sur Stuut ?

Stuut est un média ouvert à la publication.
La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site.
Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions,
n’hésitez pas à nous le faire savoir par e-mail: contact@stuut.info