Le DoeCast : un podcast sur la santé mentale et les luttes anti-validistes

Renversé propose ici un entretien introductif avec Charlie, la·e réalisateurice du podcast Le DoeCast, qui parle de santé mentale, de handicap et les luttes liées.

Dans le champ actuel des luttes contre toutes les oppressions, les luttes contre le validisme, qui prennent en compte les personnes handicapées et leurs revendications sont encore très minoritaires, peu adressées dans des mouvements plus larges. Il en est de même pour la question de l’accessibilité des espaces de luttes aux personnes en situation de handicap, or celle-ci englobe bien plus de données à prendre en compte : il y a bien sûr l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, mais aussi il s’agit de penser à d’autres moyens de rendre un espace pleinement accessible : gestion du bruit (proposer des espaces calmes), traduction en langue des signes, prendre en compte le fait que tout le monde n’a pas les mêmes capacités de concentration ou la même facilité à prendre la parole dans un grand groupe, etc.

Au-delà de la question d’une inclusivité plus large au sein des milieux luttant contre toutes les dominations et les oppressions, il s’agit aussi de penser plus largement le système dans lequel les oppressions validistes s’opèrent : à travers la machine psychiatrique, le système de l’AI (Assurance Invalidité en Suisse, ou AAH, Allocation aux Adultes Handicapés en France), ou encore, dans notre rapport à la productivité, empreint d’une culture capitaliste intériorisée, qui définit notre valeur humaine en fonction de nos capacités, de notre force et de notre adaptabilité à ce système.

Comment est né ce podcast ?

J’ai eu l’idée de commencer un podcast, car je venais de passer 1 an à attendre le début de ma thérapie spécialisée appelée Thérapie Comportementale Dialectique pour le trouble borderline. En faisant quelques recherches et en discutant avec mes thérapeutes, je me suis rendux compte que l’accès à cette thérapie était très long et devait obligatoirement passer par un diagnostic. Ayant conscience de cela, je me suis rendux compte du privilège que j’avais d’avoir été diagnostiqué et prisx en charge. J’ai donc décidé de mettre à disposition ce que j’apprenais en thérapie sur internet gratuitement. De fil en aiguille, j’ai eu envie d’aborder d’autres sujets autour de la santé mentale et du handicap.

À qui s’adresse-t-il ?

Aux personnes qui en ont besoin tout d’abord. Aux personnes autodiagnostiquées, diagnostiquées ou en plein questionnement. Afin qu’elles aient des outils pour se sentir mieux et pour identifier ce qui ne va potentiellement pas. Autrement, il vise aussi à rendre les troubles psychiques moins tabous auprès des personnes valides. Il y a énormément de clichés délétères sur les personnes psychiatrisées et/ou handicapées et cela nous met en danger.

Aujourd’hui, les luttes des personnes neuroatypiques et les personnes handicapées sont très peu visibles dans le milieu militant. Quelles seraient pour toi les dispositions à mettre en place par les personnes valides pour être plus inclusives dans leurs lieux de luttes ?

Je n’ai pas de réponses toutes faites. Cela dépend vraiment de chacun.e.x. Nous écouter est déjà un bon départ ainsi que nous demander ce dont on a besoin sans appeler cela des “besoins spécifiques”. Ce n’est pas une faveur que d’être a notre écoute, c’est juste de la décence et être compréhensif.ve.x. Tout le monde a des besoins différents, les nôtres ont juste été pathologisés. Personnellement, j’ai besoin, lors de manifestations, de pouvoir être dans un espace moins bondé et avec moins de bruit. Dans les espaces plus safe, j’ai besoin de pouvoir partir me reposer sans avoir besoin de me justifier, par exemple. Et aussi que les réunions aient plus de pauses pour que je puisse me concentrer moins longuement à la suite. Les réunions de 2h30 avec une seule pause c’est épuisant. Mais c’est juste mon exemple.

Aussi, laisser de la place aux personnes handicapées dans les manifestations, penser à nous et nous laisser la parole. Proposez des espaces adaptés et accessibles ! Si vous ne savez pas quoi faire, renseignez-vous. Engagez des personnes qui signent, mettez des sous-titres sous vos vidéos, faites des appels sur vos réseaux sociaux pour savoir ce dont les gens ont besoin pour venir manifester de façon plus safe et plus confortable. Ne parlez pas à notre place et ne nous infantilisez pas. Nous ne sommes ni de pauvres petits handicapés ni une leçon de vie.

As-tu des articles, revues ou autre à recommander sur le sujet ?

Je conseille vivement le site zinzinzine.net ainsi que Dcaius, les vidéos de Vivre Avec, les vidéos de Partiel.le.s et les vidéos de H Paradoxae. Si vous voulez, vous pouvez aussi regarder mes podcasts haha. Mais zinzinzine.net a énormément d’articles sur lesquels se poser des questions et réfléchir. Sinon, faire des recherches avec les mots clés : validisme, psychophobie, neuroatypie, psychoatypie et rechercher la théorie Crip peut beaucoup aider ! Le film Crip Camp est aussi une super introduction :)

Nous remercions chaleureusement Charlie pour son temps et son travail, tous ses podcasts et ressources sont disponibles ici.

Voir en ligne : Renversé

Notes

DANS LES MÊMES THÉMATIQUES

Publiez !

Comment publier sur Stuut ?

Stuut est un média ouvert à la publication.
La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site.
Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions,
n’hésitez pas à nous le faire savoir par e-mail: contact@stuut.info